02 Guerres et conflits

  • Imprimer

    La bataille de Jemmapes

    Le jour où les soldats d’un peuple battirent une armée de mercenaires.

    Lire la suite

  • Imprimer

    Sur le mateign... chanson sur la bataille

    D'après un recueil de chansons populaires de l'ancien Hainaut, compilées par Roger Pinon (bibliothèque de Jemappes)...

    Lire la suite

  • Imprimer

    Le canon de Jemappes a une histoire bien curieuse

    En 1934, Monsieur Arsène Bruniau, ancien instituteur en chef à l’école du Cambry à Wasmes achète un terrain de 5 ares sis aux confins des rues de Pâturages...

    Lire la suite

  • Imprimer

    Le six novembre 1792, avec Dumouriez, Jemappes entre dans l’histoire

    Le trois novembre 1792, les Français débouchèrent devant le moulin de Boussu...

    Lire la suite

  • Imprimer

    Quelques acteurs de la bataille de Jemappes

    Né le 26 octobre 1725, à Lathuy dans le Brabant, décédé le 22 décembre 1819 à Linz, est un général wallon de l'armée impériale...

    Lire la suite

  • Imprimer

    Dumouriez Charles François Du Périer dit (1739-1823)

    Né à Cambrai, fils d'un commissaire des guerres, Dumouriez fait ses premières armes dans la guerre de Sept Ans...

    Lire la suite

  • Imprimer

    Où furent inhumés les morts de la bataille de Jemappes ?

    En août 1849, un alerte quinquagénaire arrivé en train à Mons venait visiter Jemappes, Cuesmes, Frameries...

    Lire la suite

  • Imprimer

    Poème sur la bataille de Jemappes

    Poème d’Hector BUSLIN.

    (Cuesmes)

    Sur un sol parsemé de monts et de plaines Avec, ici et là, quelques bosquets touffus L’aube s’était levée, pleine de bruits confus, Faits d’aciers cliquetants, d’ardeurs que l’on freine. D’un côté, mal nourris, en loques, les pieds nus, Par devant Jemappes, les bastions de Flénu Les soldats de l’An deux, pleins de résolution, Ont juré de vaincre, pour la Révolution.

    De l’autre, superbes, bien armés, impeccables Etaient les Autrichiens, rudes et implacables, Qui déjà, ricanaient, sûrs de la victoire Assurant aux Habsbourg, hégémonie et gloire. Avec le jour venu, la voix fut au canon Cette force aveugle, semant ruines et peurs Prélude de l’assaut de troupes en fureur Survenant de Wasmes, Frameries et Quaregnon.

    Et les monts Genestroit, d’Ostenne, du Campiau Ne seront bientôt plus que flammes et fumées Où s’égorgent Wallons, Français et Impériaux Au sabre, au poignard, en d’atroces mêlées. Mais voici que soudain, paraît la déroute, Elle va, elle vient, de forts en redoutes Fixant d’un œil glacé ces valeureux guerriers Dont l’égale audace mérite les lauriers.

    De Saxe et Dumouriez supputent leurs chances, Sera-ce l’Autriche, sera-ce la France Qui sera défaite à l’issue des combats Où des milliers d’hommes connaîtront le trépas. Mais Jemappes sera libre, et française Car voici qu’éclate avec la Marseillaise, La dernière charge, l’hallali suprême Porté par Dampierre, sur les hauts de Cuesmes.

  • Imprimer

    La fusillade de l'avenue de Jemappes

    borains contre garde civique.jpg

    1893 lafusilladedelavenuedeJemappes.pdf

    jemappes,1893

    Quatre-vingt-treize - Avenue de Jemappes -

    Auteur : Léon Fourmanoit

    A consulter à la bibliothèque.

    Lire la suite

  • Imprimer

    23 août 1918 - Jemappes dans la tourmente

    Albert 1er (1909-1934) en montant sur le trône de Belgique, endossa une lourde responsabilité. Notre pays était secoué de spasmes révolutionnaires...

    Lire la suite

  • Imprimer

    Les victimes civiles

    Morts pour la Belgique A.L. du 17 juillet 1918...

    Lire la suite

  • Imprimer

    les soldats jemappiens morts pour la Belgique

    Au total, quelque 42 000 militaires belges ont perdu la vie durant le conflit : environ un tiers durant les premiers mois de la guerre, environ un tiers pendant la Bataille de l’Yser et la guerre des tranchées sur les rives de l’Yser et environ un tiers pendant l’offensive de libération. Entre l’Armistice et la signature du Traité de Versailles, environ 4 000 militaires servant dans l’armée belge sont également décédés. Par rapport à la taille de l’armée belge, ce nombre de victimes décédées est particulièrement élevé. Les morts ont été ensevelis dans tout le pays, mais parfois aussi à l’étranger : à proximité d’hôpitaux en France et en Grande-Bretagne, près des camps d’internement aux Pays-Bas ou dans les camps de prisonniers en Allemagne. Plusieurs victimes belges ont même péri en Afrique.[1]

     

    [1] © In Flanders Fields – Museum –

    http://www.inflandersfields.be/fr/la-premiere-mondiale-en-flandre/registres-de-morts/militaires-belges/search

    Lire la suite

  • Imprimer

    Septembre 1944, la libération de Jemappes

    C'est la matinée, des avions alliés piquent sur la route Mons-Valenciennes et prennent en enfilade un convoi Allemand...

    Lire la suite