édouard arcq

  • Imprimer

    Edouard, Fernand, Oscar, Arcq

    jemappesNé le 21 janvier 1887 à Jumet, fils naturel d’Octavie Arcq, il vient à Jemappes pour y travailler comme souffleur de verre.

    Le 26 février 1908, il épouse Aimée Noël et de cette union naissent Denise (1908), Marie-Aimée (1913) et Georgette (1919). Il part avec son épouse et leurs deux premiers enfants en Russie pour y travailler dans une verrerie.

    La révolution russe les oblige à quitter ce pays pour l’Angleterre. Ils ne reviendront en Belgique qu’à la fin de la guerre 14-18. Leur troisième enfant y naitra.

    Edouard Arcq travaillera dans une briqueterie avant de partir avec sa famille pour l’Espagne, en 1923, où il travailla dans une verrerie de Bilbao.

    De retour en Belgique deux ans plus tard, il est alors mineur de fond.

    En 1930, il joue du tambour dans une société de gilles binchoise où il est connu sous le sobriquet « el tamboureu ». A Jemappes, c’est pour la société des « Gais Amis du Fort Mahon » qu’il exerce son talent.

    En 1936 éclate la guerre d’Espagne : sa famille accueil « Antonio », jeune réfugié espagnol.

    L’année 1940 voit l’invasion de la Belgique par l’armée allemande ; Edouard Arcq entre en résistance dès le début du conflit.

    Membre de l'Armée Belge des Partisans, résistant de la première heure, il déploya une grande activité patriotique.

    Arrêté par la gestapo le 8 octobre 1941, il fut déporté en tant que prisonnier politique en Allemagne, au camp de concentration de NEUENGAMME où il fut fusillé le 10 janvier 1945, après 40 mois de dure captivité.

    Une place publique de Jemappes porte son nom. C’est une place triangulaire qui se trouve entre la place de l’Attaque, la Grand-Place de Jemappes, la rue de l’Heaume, le rue du Fort Mahon et la rue du docteur Jacquerye. Lors de la bataille de 1792, elle était route principale qui reliait Quaregnon à Mons.

    A une certaine époque, elle avait nom de place Mansart en souvenir de la petite exploitation agricole enserrée au milieu des habitations.

    Décorations :

     

    Croix de Chevalier de l’Ordre de Léopold II avec Palme et attribution de la Croix de Guerre 1940 avec Palme t Médaille de la Résistance. (à titre posthume)

    Croix de Prisonnier Politique (à titre posthume) 

     

    Sources :

    Georgette Arcq et sa fille Chantal,

    Arthur Leclercq (dans Si Jemappes m’était conté)

    Marguerite Boitte